Thomas Le Coz | 24 septembre 2019 | Développement Mobile

Quel est le véritable coût d’une application mobile ?

Combien coûte une application mobile ? Derrière cette question fréquente se cache de nombreuses variables influençant le coût de développement du simple au quintuple.

Dans cet article, je vais présenter les différents coûts liés à la création d’une application mobile.

Coût de développement de l’application

Le coût de développement de l’application est souvent le plus évident. Tout le monde conçoit que pour développer une application, il faut payer un développeur.

Le coût de développement est influencé par de nombreux points dont entre autres :

  • Le choix de la plateforme : iOS, Android ou les deux
  • La nécessité ou non de créer un logo et une identité graphique pour l’application
  • Le choix et la complexité du design : il y a une grande différence de coût entre une application avec un design sur-mesure ou un design simple et “par défaut”, d’autre part, certaines technologies de développement sont plus conseillées que d’autres — comme l’hybride — en fonction de la complexité de l’application
  • La gestion des utilisateurs : si l’application permet à l’utilisateur de s’identifier ou si toute l’application et ses fonctionnalités sont disponibles sans avoir de compte membre
  • La gestion des profils utilisateurs : s’ils ont des profils personnalisés dans l’application
  • Les fonctionnalités e-commerce : s’il y a des achats au sein de l’application ou non
  • Les fonctionnalités de commentaires et notation d’utilisateurs ou de produits : système de notes par étoiles, etc.
  • La connexion à un site externe comme un back office d’administration
  • La notion d’utilisation “hors-connexion” et les mécanismes de gestion de la donnée en cas de déconnexion du téléphone

Foncitonnalités Applications mobilesSource: LinkedIn

Tous ces éléments influencent le temps et le coût de développement liés à l’application, néanmoins beaucoup de projets d’application nécessitent d’autres éléments que l’application pour fonctionner.

Coût de développement du back office

Un des coûts souvent sous-estimé est le développement de back office.

Beaucoup d’applications nécessitent en effet un plateforme web pour son administration : un accès permettant de gérer les utilisateurs, les contenus et les fonctionnalités de l’application.

Le back-office peut permettre de mettre à jour une partie du contenu de l’application, soumettre des alertes et notifications push, gérer les profils des utilisateurs, la modération, etc.

Le développement d’une telle plateforme, en fonction de sa complexité peut amener un surcoût important.

Développement BackofficeLe back-office d’une application peut représenter un coût important

Coût des outils tiers

Certains outils intégrés aux applications impliquent des coûts de licence additionnels.

Les outils de statistiques et d’utilisation permettent par exemple d’obtenir de précieuses données sur l’usage qui est fait de l’application. Le comportement des utilisateurs, la fréquence d’utilisation de l’application, la “rétention”, les utilisateurs actifs comparés au nombre d’installations total, etc. : toutes ces données permettent de maintenir l’application dans la durée.

En effet pour prévoir des mises à jour d’interface, l’ajout de fonctionnalités ou même analyser l’impact des mises à jour et améliorations sur le taux d’utilisation et de rétention des utilisateurs, il vous faut collecter ces données précisément avec des outils spécialisés.

Ces outils présentent souvent des frais de licence mensuels ou annuels qu’il faut prendre en compte lors de la création de votre budget.

Les outils de support, permettant à vos équipes de répondre aux utilisateurs qui sont confrontés à des soucis d’utilisation ou des bugs techniques.

En fonction de votre cible et votre application, ce type de fonctionnalité peut vite s’avérer indispensable et représente bien souvent un coût de licence additionnel.

Heatmaps Visual Website Optimizer

Les heatmaps permettent de comprendre l’interaction utilisateur sur votre app, en visualisant comment ils utilisent votre application — Image : Visual Website Optimizer 

Coût d’hébergement et maintenance

Enfin, un autre coût directement lié à l’application qui est bien souvent négligé est le coût de maintenance et d’hébergement.

Les coûts de maintenance représentent les coûts liés aux équipes qui résolvent les bugs techniques ou mettront à jour l’application.

Par exemple, lors de la parution d’un nouveau format d’écran de téléphone, il se peut que votre application soit incompatible avec ces nouveaux formats et qu’une partie de vos utilisateurs ne puissent pas utiliser votre application sur leurs téléphones.

Vous devez alors mettre à jour votre application et solliciter vos développeurs.

Une autre situation est la parution d’une mise à jour de sécurité critique : une faille de sécurité est détectée sur un composant qu’utilise votre application et afin de ne pas compromettre la sécurité de vos utilisateurs, vous devez mettre à jour votre app.

Si ces opérations ne sont pas convenues à l’avance dans un contrat de maintenance ou que vous n’avez plus de budget pour financer ces travaux, votre application peut très vite devenir obsolète et décliner.

Les coûts d’hébergements sont souvent ignorés au premier abord car on considère que les applications sont hébergées par les stores : Google Play et AppStore hébergent en effet l’application et permettent de la distribuer à vos utilisateurs.

Cependant, si l’application a une base de données, il faut l’héberger. Les outils tiers comme le back office nécessitent eux aussi un hébergement adapté et séparé.

En fonction du nombre d’utilisateurs et des ressources nécessaires à la bonne exécution de l’outil, vous pouvez avoir besoin d’une infrastructure d’une certaine taille. Cette infrastructure représente un coût et une charge de travail supplémentaire à prendre en compte dans la création de vos budgets.

Coût d’acquisition des utilisateurs

Investir dans le développement d’une application sans prévoir son marketing est un risque de voir le projet se traduire en échec commercial.

Une application sans utilisateur est tout au plus une démonstration technique. Rares sont les applications dont l’indicateur de succès n’est pas lié à son nombre d’installations actives. En somme, développer une application non-utilisée est un mauvais investissement.

C’est pourquoi il est toujours aussi étonnant de voir autant de projets d’applications qui ne prennent pas en compte le coût d’acquisition des utilisateurs.

Dans un contexte où les utilisateurs installent de moins en moins d’applications et où leur temps d’attention est de plus en plus sollicité, acquérir des utilisateurs sur une nouvelle application nécessite un certain budget.

Campagnes de lancement, publicités sur des régies de publicité mobile, codes et coupons diminuant la profitabilité de l’application, … Tous ces éléments doivent être pris en compte dans les projections financières.

Conclusion

Lorsqu’on cherche à analyser le coût d’une application mobile, on se focalise souvent sur le coût de développement alors qu’il faut considérer le projet dans son intégralité.

Un devis pour une application à 20 000€ ne signifie pas que le coût de projet global va être de 20 000€. Oublier de prendre en compte la maintenance, l’hébergement et surtout l’acquisition des utilisateurs donne lieu à de très mauvaises surprises très tôt dans le déroulement du projet.